Du Viagra pour les nouveau-nés privés d’oxygène à l’accouchement

1 juin 2017 |Pauline Gravel
Les accidents entraînant la privation d’oxygène à l’accouchement sont relativement fréquents puisqu’ils surviennent dans 5 naissances sur 1000.

Après avoir fait ses preuves pour traiter les dysfonctions érectiles chez les hommes, voilà que le Viagra s’avère prometteur pour réparer le cerveau des nouveau-nés ayant été privés d’oxygène lors de l’accouchement. Une étude menée au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) vise à en éprouver l’efficacité.

Malgré une grossesse normale et les plus grandes précautions prises par la maman, il arrive que tout se complique au moment de la naissance. Le placenta se déchire, l’utérus se rompt, le bébé reste coincé.

Ces événements imprévus qui peuvent empêcher le nouveau-né de respirer et interrompre son rythme cardiaque sont dramatiques, car ils peuvent entraîner des lésions au cerveau qui pourront se traduire par une paralysie cérébrale ou des troubles d’apprentissage et de développement, voire la mort du poupon.

Ces tragédies sont relativement fréquentes puisqu’elles surviennent dans cinq naissances sur 1000.

Une partie des dommages peut survenir au moment où le bébé est privé d’oxygène lors de l’accouchement, mais aussi « quand le bébé a récupéré un bon rythme cardiaque et que le flux sanguin revient dans l’ensemble du corps. Comme le cerveau a souffert, il “boit” trop comparativement à ce qu’il est capable de traiter, et cela déclenche toute une cascade de réactions qui cause des dommages supplémentaires au cerveau », explique Pia Wintermark, pédiatre et néonatologiste à l’Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM.

Dans une prochaine étape, nous tenterons de savoir si les neurones se régénèrent ou s’il y en a moins qui meurent

Pia Wintermark, pédiatre à l’Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM

Le seul traitement utilisé à ce jour pour ces bébés est l’hypothermie. « Avant que ne survienne la cascade, on met le cerveau au repos en abaissant la température corporelle à 33,5 °C pendant 72 heures. Cette hypothermie réduit la quantité de sang qui arrive au cerveau, lequel aura ainsi moins de choses à traiter vu qu’on ne lui demande pas la même activité. Ce traitement fonctionne bien chez certains bébés [seulement pour un bébé sur sept], mais pas chez d’autres qui développeront des dommages au cerveau », précise la chercheuse.

« On croyait qu’il fallait attendre que le traitement de 72 heures soit terminé avant de savoir s’il y aura des dommages au cerveau », poursuit-elle. Mais lorsque son équipe a introduit les bébés dans un scanner durant le traitement d’hypothermie, elle a pu voir que, si au deuxième jour d’hypothermie des dommages cérébraux étaient visibles, ils étaient toujours présents à la fin du traitement, voire plus tard.

Cette étude montrait donc que l’imagerie permet de distinguer rapidement les bébés qui ne répondent pas à l’hypothermie.

Le Viagra

Informée d’une étude ayant démontré les effets positifs du sildénafil — dont le nom commercial est Viagra — sur le cerveau d’adultes ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC), l’équipe de la Dre Wintermark a testé le médicament sur des animaux nés à terme, mais ayant manqué d’oxygène lors de leur naissance.

Les chercheurs ont alors observé que le sildénafil diminuait l’inflammation et accroissait le nombre de cellules nerveuses dans le cerveau de ces animaux.

« Dans une prochaine étape, nous tenterons de savoir si les neurones se régénèrent ou s’il y en a moins qui meurent », affirme la scientifique.

Ces résultats prometteurs ont été présentés à Santé Canada, qui a alors donné son autorisation à un essai clinique chez les nouveau-nés étant donné que le sildénafil était bien connu et déjà employé pour traiter les bébés souffrant d’hypertension pulmonaire.

Les bébés qui participent à cette étude clinique présentent des lésions au cerveau au deuxième jour du traitement d’hypothermie. On leur administre alors du Viagra ou un placebo selon un protocole randomisé, et ce, pendant sept jours. Ces bébés seront suivis jusqu’à l’âge de deux ans.

Durant cette période, on évaluera leur développement et on examinera leur cerveau ainsi que l’activité cérébrale en ayant recours à l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

« Dans une première étape de l’étude, nous voulons vérifier que le sildénafil n’entraîne pas trop d’effets secondaires afin de pouvoir enrôler des bébés à travers tout le Canada, et ensuite nous éprouverons son efficacité », souligne la chercheuse, avant de rappeler que le principal effet secondaire du sildénafil est qu’il diminue la pression sanguine, ce qui entraîne une vasodilatation des vaisseaux sanguins, laquelle facilite l’érection masculine.

« Mais on pourrait donner des médicaments aux bébés pour prévenir cette baisse de la pression sanguine », ajoute la néonatologiste, tout en faisant valoir que le Viagra est un médicament peu cher, facile à administrer et qui pourrait même atténuer la rétinopathie qui affecte les prématurés.

 

« lire l’article »

Publicités

A propos Les Amis de Mattéo

Cette association s'assigne les buts suivants : L'aide morale, psychologique, matérielle et financière à tous ceux qui environnent de près ou de loin autour de la Paralysie Cérébrale ; Autant en faveur des personnes touchées directement qu'en faveur de leurs familiaux et accompagnants Ainsi qu'en faveur des structures associatives oeuvrant dans un domaine proche selon leurs statuts, Porter à la connaissance de tous, en relayant les informations sur l'évolution de la recherche, la diffusion des bonnes pratiques.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s